Actualités

Zicocratie: Diriger un groupe mais dans quel sens?

« Zicocratie » se situe à la croisée des chemins entre film musical et documentaire de société. Il est sous-titré « musique, création et société ».

L’axe de narration consiste à observer le travail de chef d’orchestre de Andy Emler face à « ses » musiciens, en l’occurrence le Andy Emler Megaoctet, orchestre de neuf musiciens issus du haut du pavé de la scène contemporaine des musiques improvisées. Andy Emler en compose la musique depuis 22 ans, et l’ensemble a été maintes fois primé aux Victoires de la Musique et plusieurs fois lauréat du Django d’Or.

Ce portrait d’Andy Emler est réalisé à travers le regard d’intervenants, placés au milieu de l’orchestre pendant les répétitions de la création du nouveau CD du groupe. Ce sont des femmes et des hommes ayant exercé une forme d’autorité dans des domaines totalement étrangers à la musique : ils viennent du tissu économique, du milieu politique ou stratégique, de l’industrie, du sport de haut niveau, du monde urgentiste ou des médias. Ce ne sont pas des mélomanes ou des musicologues, ils ont une analyse des rapports de force qui s’exercent au sein d’un groupe quel qu’il soit. Ils analysent les pratiques du chef d’orchestre et les comparent à leur propre expérience du pouvoir, de la hiérarchie.

Maryline Martin, dirige le chantier médiéval de Guédelon

Clémentine Autain, féministe, journaliste et femme politique

Jacques Lanxade, chef d’état-major des armées de 1991 à 1995

Alain Felce, Ingénieur/coordinateur de lancement de modèles Renault

Patrice Dominguez, tennisman, n°1 français, DTN capitaine de l’équipe de France

Charles Claden, capitaine du remorqueur l’Abeille Bourbon

Bruno Scaramuzzino, PDG de l’agence de communication

2017-02-15T15:27:45+00:00 10 février 2017|actualites|